carnets politico-échiquéens

réflexions banales en tout genre

Carlsen-Inarkiev : l’incompétence au grand jour


ven. 29 décembre 2017 • Matthieu Vieira

Je pensais passer ma soirée tranquillement à perdre encore quelques points Elo sur lichess. C’était sans compter sur le « King Salman World Blitz Chess Championships ». Il y aurait fort à dire sur ce tournoi qui a un peu fait le buzz dans les médias : le boycott d’Anna Muzychuk y est pour beaucoup, et s’y ajoute le refus de l’Arabie Saoudite d’accorder des visas aux joueurs israéliens. La géopolitique n’étant pas mon truc, je vais m’occuper de décortiquer l’erreur d’arbitrage qui a eu lieu lors de la première ronde entre Magnus Carlsen et Ernesto Inarkiev.

Si même les GM ne savent plus voir un échec…

Il est un peu plus de 14 heures à Riyad cette après-midi et le championnat du monde de blitz vient tout juste de commencer. À la première table, le n°1 mondial Magnus Carlsen affronte avec les blancs le russe Ernesto Inarkiev. Au 27e coup, dans la position représentée par le diagramme ci-dessous, le norvégien joue ♖×b7 et met donc le roi noir en échec.

Position avant T×b7

Ce à quoi les noirs répondent par ♞e3+, un coup illégal donc.

Petit aparté : on peut s’interroger sur la bonne foi d’Inarkiev. N’a-t-il pas tenté un coup de bluff ? C’est quand même difficile de ne pas voir qu’il y a échec quand la tour est collée au roi…

En tout cas, Magnus Carlsen ne s’est pas aperçu de la faute de son adversaire et a joué ♔d3 qui pare l’échec. Les noirs stoppent alors immédiatement la pendule et appellent l’arbitre. Sur la vidéo, il n’est pas possible de comprendre ce qui s’est dit entre ce dernier et les joueurs. D’après Malcolm Pein, membre de la commission d’appel, Inarkiev a réclamé le gain en affirmant :

Mon roi est en échec, la position est illégale. Or Magnus vient de jouer un coup donc comment ce coup peut-il être légal ?

Toujours est-il qu’après quelques secondes de réflexion (ou plutôt de panique), l’arbitre déclare partie gagnée pour les noirs… Carlsen semble n’avoir rien compris à ce qui vient de lui arriver ; Inarkiev, lui, repart tranquillement en conférence de presse pour admettre qu’il était complètement perdant.

La suite du scénario est difficile à comprendre. Il semblerait que l’arbitre en chef, se rendant compte de l’énorme bourde de son collègue, ait demandé à ce que le jeu reprenne à partir de la position avant l’arrêt de la pendule. Inarkiev a refusé et la partie a été finalement déclarée gagnée par Carlsen.

L’arbitre assistant ne connaissait pas sa leçon

Nous sommes en cadence blitz sans supervision (car il n’y a pas un arbitre qui surveille chaque partie) : l’article A.4 des règles du jeu s’applique donc, et en particulier le 2e alinéa qui va plus particulièrement nous intéresser :

Si l’arbitre observe qu’un coup illégal a été achevé, il déclarera la partie perdue par le joueur, à condition que l’adversaire n’ait pas joué son coup suivant. Si l’arbitre n’intervient pas, l’adversaire est autorisé à réclamer un gain, à condition qu’il n’ait pas joué son coup suivant. Cependant, la partie est nulle si la position est telle que l’adversaire ne peut pas mater le roi du joueur par aucune suite de coups légaux. Si l’adversaire ne réclame pas et que l’arbitre n’intervient pas, le coup illégal restera et la partie continuera. Une fois que l’adversaire a joué son coup suivant, un coup illégal ne peut plus être corrigé, sauf par accord entre les joueurs sans intervention de l’arbitre.

Premièrement, il convient de dire que Magnus Carlsen aurait pu réclamer le gain lorsque Inarkiev a joué ♞e3+, puisque c’est un coup illégal. Comme indiqué ci-dessus, « l’adversaire est autorisé à réclamer un gain, à condition qu’il n’ait pas joué son coup suivant ». De ce fait, une fois que le norvégien avait joué ♔d3, c’était trop tard. Rappelons également que l’arbitre aurait dû intervenir pour déclarer partie perdue pour les noirs s’il avait vu le coup illégal1.

Sûrement pris par le temps et la fatigue, le champion du monde a joué ♔d3. Ce coup est parfaitement légal puisque Magnus Carlsen soustraie son roi de l’échec. Aussi, lorsque Inarkiev arrête la pendule, il ne peut pas obtenir le gain puisque son adversaire n’a pas commis un coup illégal !

Position avant T×b7

Alors qu’aurait dû faire l’arbitre ? Tout simplement laisser la partie se poursuivre… En effet, à partir du moment où Carlsen a joué son coup suivant, les règles du jeu indiquent très clairement que « le coup illégal restera et la partie continuera ». Donc, c’est aux noirs de jouer et ils doivent parer l’échec.

J’ai lu que selon certains l’arbitre aurait pu faire reprendre la partie juste après ♖×b7 si les deux joueurs étaient d’accord, en vertu de la dernière phrase de l’article A.4.2. Je ne partage pas cette analyse, car il est bien précisé qu’une telle modification doit se faire « sans intervention de l’arbitre ».

Enfin, précisons que l’arbitre aurait pu pénaliser Enersto Inarkiev pour avoir arrêté la pendule en vertu de l’article 6.11.4. Cela aurait été à mon avis un peu sévère, car il faut reconnaître que la situation n’est pas forcément évidente.

L’arbitre en chef se trompe aussi

L’arbitre assistant s’est trompé sur toute la ligne et a d’ailleurs été discrètement évincé de la suite de la compétition. Mais l’arbitre principal n’est semble-t-il pas non plus totalement au point. Le journaliste Tarjei J. Svensen a relayé sur Twitter un verbatim de la discussion que le Chief Arbiter a eu avec le joueur russe en cause.

Conversation retranscrite

La partie qui m’intéresse est celle que j’ai surlignée et dont voici la traduction2 :

Maintenant, c’est à votre tour de jouer, vous pouvez corriger la position illégale en bougeant votre roi. Ou alors, si vous ne bougez pas votre roi, alors la position illégale reste et nous déclarons la nulle.

Si les propos rapportés par le journaliste sont exacts et que je les comprends bien, l’arbitre pense appliquer l’article A.4.4 qui affirme :

Si l’arbitre observe deux rois en échec ou bien un pion sur la rangée la plus éloignée de sa case de départ, il attendra jusqu’à ce que le coup suivant soit achevé. Ensuite, si la position sur l’échiquier est toujours illégale, il déclarera la partie nulle.

Or, au moment où son assistant intervient, il n’observe pas deux rois en échec : seul le roi des noirs est attaqué ! C’est donc là encore une erreur de l’arbitre que d’affirmer que la partie sera nulle si les noirs ne bougent pas leur roi.

Alors non, contrairement à beaucoup de commentaires que j’ai lu ici ou là, les règles du jeu sur ce point ne sont pas stupides3. En revanche, à force d’officier dans de grands opens derrière leur ordinateur, il semble qu’une partie des arbitres internationaux soit complètement à l’ouest dès qu’il s’agit de situations qui sortent du basique pièce touchée. Peut-être qu’un petit stage lors d’une compétition scolaire pour arbitrer des positions absurdes leur ferait un grand bien, histoire de ne plus être déconnecté du terrain à l’avenir.


  1. Sur le direct vidéo, je n’ai pas l’impression que ce soit le cas : l’arbitre est à priori à une autre table au moment du coup illégal. 

  2. Traduction approximative, comme mon anglais. 

  3. Attention, n’allez pas croire que je dis que tout le texte est bon. Il y a des rédactions foireuses, j’en ai déjà parlé, mais pas dans le cas présent.